Serpent

Mots clés

  • Principal atout

    Sa droiture et sa volonté
  • Gros défaut

    Jalousie gratuite, suspicion perpétuelle.
  • Il aime

    Découvrir des objets rares qu'il sera seul à posséder.
  • Il n'aime pas

    Se faire avoir, se faire découvrir.
  • En amour

    C'est un vif, un sensuel, tendance à la perversité
  • Son désir

    Etre aimé, admiré, faire souffrir. A horreur qu'on lui résiste.
  • Côté finances

    Ne sait pas faire d'économie, préfère vivre au jour le jour. Se lance parfois dans des entreprises hasardeuses.

La sagesse du Serpent

Si le serpent a mauvaise réputation dans les pays chrétiens, dans les pays asiatiques, au contraire, il est réputé et souvent vénéré pour sa sagesse, sa sagacité et sa volonté. L'homme serpent est sentimental et agréable. Il a de l'humour. La femme est belle et réussit souvent par sa beauté (Grace Kelly, Jacqueline Kennedy sont du signe du serpent). Au Japon, quand on veut faire un compliment à une femme et rendre hommage à sa beauté, on a coutume de lui dire : " Ma chère, vous êtes un vrai serpent! ", ce qui est un compliment peu banal et qui risquerait de déplaire dans nos pays de culture chrétienne...

Le serpent est vêtu avec beaucoup de recherche et même une certaine ostentation : il fait toujours un peu dandy. La femme a la manie des accessoires raffinés.

Le serpent est peu bavard. Il réfléchit beaucoup et profondément. C'est un intellectuel, un cérébral, un philosophe. Il possède beaucoup de sagesse. Pourtant, il pourrait se passer de sagesse et de réflexion, car il a une intuition remarquable. Cultivée, cette intuition peut devenir de la voyance. Aussi fait-il souvent confiance à ses impressions, ses sensations, ses sympathies, alors qu'il tient peu compte des faits, de ses expériences et de celles des autres, des jugements et des conseils. Il semble avoir un sixième sens.

Très déterminé à venir à bout de ce qu'il entreprend, il déteste échouer et, bien que calme de nature, il prend très rapidement ses décisions. Il remuera ciel et terre pour atteindre le but qu'il s'est fixé et ne supportera pas l'échec. C'est un mauvais joueur.

Le serpent n'est pas prêteur et cependant il lui arrive de ressentir de la sympathie pour les autres au point de les aider. Il paiera rarement en espèces sonnantes et trébuchantes, mais souvent de sa personne. Hélas, il tombera presque toujours dans l'excès et sa bonne volonté à porter secours risque de le rendre envahissant. En effet, il a tendance à exagérer, et s'il a rendu un service à quelqu'un, il deviendra possessif et plus encombrant qu'utile. Son instinct le poussera à s'enrouler autour de son obligé jusqu'à l'immobiliser ou même l'étouffer. Aussi, réfléchissez bien avant d'accepter l'aide d'un serpent. Vous pourriez le regretter.

En matière d'argent, le serpent a de la chance. Il n'a pas à s'en soucier. Il en trouvera toujours quand il en aura besoin et, d'ailleurs, il le sait bien (ou plutôt le sent si bien) qu'il n'est jamais inquiet à ce sujet. Il n'en prête pas, car il est un peu ladre. Ce qui est à lui est à lui. Il peut devenir avare en vieillissant.

Le serpent peut faire tous les métiers qui ne comportent aucun risque, même celui de trop travailler, car il est paresseux... comme une couleuvre.

Côté coeur

En amour, s'il choisit un partenaire, il sera exclusif et jaloux, même s'il ne l'aime plus. De toute façon, il enroulera autour de son conjoint, ne lui laissant plus aucune liberté de mouvement, et souvent par simple caprice. Car notre jaloux est un " coureur ". L'homme serpent surtout. Cet homme plaira aux femmes. Homme ou femme, le serpent aura tendance aux affections extra-conjugales qui compliqueront sa vie. Il serait bien avisé de lutter contre cette tendance, et s'il pouvait consacrer son affection à sa famille, sa vie y gagnerait en harmonie et en sérénité. C'est là que le bât le blesse.

Le serpent aura souvent une nombreuse famille, ce qui sera pour lui une façon comme une autre d'immobiliser son partenaire.

Les étapes de sa vie

Les deux premières phases de la vie du serpent seront relativement calmes. Attention à la dernière phase! C'est à ce moment-là que son caractère sentimental et passionné et son goût des aventures pourront lui jouer des tours, alors même qu'il pourrait avoir une vieillesse tranquille...

Mais tout peut changer selon que notre serpent est né en été ou en hiver, le jour ou la nuit, et même suivant le temps qu'il a fait le jour de sa naissance. La chaleur lui convient. Il craint le froid, les bourrasques, les giboulées. En résumé, il sera plus heureux s'il naît par une chaude journée d'été à midi, dans un pays tropical, que par une nuit glaciale de décembre. Cette destinée est tellement sensible aux intempéries que le serpent né un jour de tempête sera en danger toute sa vie.